La peau et le toucher, d’Ashley Montagu

Pourquoi notre culture occidentale prohibe-t-elle l’usage du toucher dans les relations sociales ? Quelles sont les répercussions de cette véritable amputation sur le comportement et la personnalité des individus ? Ashley Montagu, en s’aidant des données de la psychologie animale, de l’ethnologie et de la sociologie, dresse un noir tableau de notre civilisation du non-toucher. Mais, de façon constructive, il évoque aussi ce que le toucher pourrait apporter non seulement au nouveau-né à qui il est indispensable, mais aux rapports parents-enfants, à la relation de couple et à toute notre vie sociale. Montagu est alors un avocat convaincant et son ouvrage constitue un véritable plaidoyer pour une réhabilitation du toucher.

Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s